A propos de produits transformés

Depuis plus de 5 ans, les volontaires l’étude NutriNet-Santé, au travers de leurs réponses à de multiples  questionnaires, ont permis aux chercheurs de l’Équipe de Recherche en Épidémiologie Nutritionnelle (EREN) de développer un logo nutritionnel destiné à juger de la qualité nutritionnelle des aliments, à valider les éléments qui permettent de le calculer et à tester le format graphique le mieux compris et le plus utile pour orienter les choix alimentaires des consommateurs. Ainsi est né le logo 5 couleurs 5C ou Nutri-Score destiné à être mis en place sur la face avant des emballages des aliments avec un double objectif : 1) mieux informer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des aliments et leur permettre de les comparer entre eux et 2) inciter les industriels à reformuler leurs produits.

Suite à l’aval donné le 25 octobre 2017 par la Commission Européenne, l’arrêté reconnaissant le Nutri-Score comme le seul modèle officiel d’étiquetage nutritionnel simplifié a été signé le 31 octobre 2017 par les 3 Ministres français concernés : Madame Agnès Buzyn (Ministre des Solidarités et de la Santé), Monsieur Stéphane Travert (Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation) et Monsieur  Benjamin Griveaux (Secrétaire d’Etat à l’Économie et aux Finances).

Au total, le choix du logo a été fait par le gouvernement et validé par l’Europe sur la base des études scientifiques (notamment les nombreux travaux issus de l’étude NutriNet-Santé) montrant l’intérêt et la supériorité du Nutri-Score par rapport aux autres formats graphiques. Cette démarche fondée sur les preuves a amené le bureau Europe de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à se féliciter de cette initiative et à saluer le fait que « la France a très largement fondé sa décision sur les données probantes disponibles à ce sujet… ».

Le Nutri-Score devrait apparaître dans les semaines et mois à venir sur les emballages des aliments. Si plusieurs industriels se sont déjà engagés, d’autres n’acceptent toujours pas les résultats de la science et refusent d’adopter le Nutri-Score. Vingt-six sociétés savantes et associations de terrain (nutrition, santé publique, pédiatrie, cancer…), 3 associations de consommateurs et plus de 150 professionnels de santé ont lancé une pétition le 1er décembre sur le site change.org (http://chn.ge/2ipVBK2) « Oui au nutri-score, Non aux tentatives de brouillage de certains industriels », appelant les citoyens à la signer pour soutenir le Nutri-Score, demandant à tous les acteurs du secteur agro-alimentaire de s’engager à apposer dans les plus brefs délais le Nutri-Score sur les emballages de leurs aliments et condamnant avec force toutes les tentatives de brouillage ou parasitage de cette initiative par certains industriels.